Un chat dans les urnes

Publié le par G J-P

  chat de S.Voter pour une liste sans savoir ce qui résultera de son vote, c'est la curieuse proposition que nous fait le cartel du front de gauche, juxtaposition de 3 partis aux cultures et aux objectifs tous différents sur plusieurs sujets.

 

En somme on vote et on voit ce qu'il advient :

 

Sont-ils favorables (comme les communistes haut-viennois) à la ligne LGV, ou défavorables (comme la majorité du NPA-LCR) ?

 

Veulent-ils entrer dans un exécutif aux côtés d'Europe Écologie et du PS (comme les communistes et le Parti de gauche), ou résolus à conserver leur indépendance (comme le NPA-LCR) ?

 

Sont-ils antinucléaires (comme le Parti de gauche) ou pronucléaires (comme les communistes) ?

 

Et sur le régionalisme ?

 

Etc.

 

Cette imprévisibilité du résultat d'un vote qu'on ne connaîtra qu'à l'issue de l'ouverture des urnes du 14 mars fait penser au célèbre chat dit de Schrödinger. Dans cette expérience de pensée, destinée à mettre en évidence la difficulté de la réflexion qu'induit la mécanique quantique, on imagine le dispositif suivant : on place un chat dans une boîte fermée, où un poison sera diffusé dès la désintégration d'un atome instable. Comme la mécanique quantique postule que cette désintégration est complètement aléatoire, il est logiquement impossible de savoir si le chat est vivant avant d'en avoir effectué l'observation. Et c'est le fait d'observer, c'est-à-dire d'ouvrir la boîte qui fait se « cristalliser » les potentialités : selon l'interprétation (dite de Copenhague - voir l'article de Science et Avenir sur le sujet) tant que la boîte n'est pas ouverte le chat est paradoxalement à la fois mort et vivant...

 

   C'est exactement à ce genre d'incertitude sur leur conduite que notre cartel « gauche-de-la gauche » invite leurs électeurs. Et on saura à l'ouverture des urnes (et aussi des pourparlers avec leurs amis socialistes) si la LGV est morte ou vivante, et qui dans la liste sera dans l'opposition ou la majorité. Reste à évaluer le goût des Limousins à se livrer en matière politique à des expérience quantique…

 

   Il existe une vieille expression pour désigner l'attitude du client qui achète les yeux fermés, sans vérifier la qualité de ce qu'il acquiert : on disait "acheter chat en poche". On pourrait ici dire "voter chat en urne" !

Publié dans Partis politiques

Commenter cet article