nucléaire... un voeu

Publié le par G J-P

 

 

Nous avons tous entendu la nouvelle: Areva n'enverra plus ses déchets radioactifs en Russie..

Si nous en sommes satisfaits au nom du principe selon lequel, on ne peut pas demander à d'autres de gérer un danger auquel nous souhaitons échapper, nous le sommes beaucoup moins en apprenant qu'une grosse partie d'entre eux seraient entreposés à Bessines... et ce , d'autant plus que la DREAL elle même est très suspicieuse à l'égard d'Areva et de sa manière de respecter la réglementation..

C'est pourquoi, nous avons présenté ce voeu, durant l'assemblée plenière du Conseil régional du 11 juin:

 

                                 "Voeu présenté par ghislaine Jeannot-Pages

                                             au nom d'Europe Ecologie


              Considérant l'arrêt des exportations de déchets sous forme d'uranium appauvri vers la Russie, exportation dénoncée depuis de nombreuses années et stoppée grâce à la mobilisation et l'action de Greenpeace,

              Considérant  que produire une tonne de combustible génère 6 tonnes de déchets sous forme d'uranium appauvri, et que cette décision va amener AREVA à stocker ces déchets principalement en Limousin,

             Considérant les difficultés de qualification des déchets radioactifs et les nombreux problèmes soulevés par le stockage actuel d'uranium appauvri à Bessines :

 (- le Limousin détient 6 des 17 sites français de stockage de résidus radioactifs, dont le plus important est justement situé à Bessines.

  • les conditions actuelles de stockage de l'uranium appauvri à Bessines sont critiquées par l'administration de contrôle elle-même, cf. DREAL Limousin, )

considérant les inévitables conséquences sur la santé publique , particulièrement des riverains,

-

Le conseil régional du Limousin réuni en sa formation plénière

demande à l'Etat, préalablement à tout stockage de nouveaux déchets

  - de suspendre l'acheminement de nouveaux déchets

- de faire respecter par AREVA la réglementation relative au stockage de l'uranium appauvri à Bessines

  • d’imposer à AREVA la sécurisation immédiate du site de Bessines


- d'organiser sans délai une conférence des citoyens à l'échelle de la région afin de déterminer le niveau d'exigences des Limousins en matière de réhabilitation des anciens sites miniers pour minimiser les conséquences sanitaires et environnementales.

            

- plus fondamentalement , de bâtir une vraie politique d'économie des ressources énergétiques , tout en soutenant les énergies alternatives afin de cesser de produire des déchets radioactifs par une sortie du nucléaire."

 

nous avons été rejoints sur ce texte par une partie du front de gauche ( les élus NPA et du parti de gauche, à l'exception du PC) les autres composantes de la majorité comme de l'opposition ayant voté contre..

la question du nucléaire semble n'interesser personne.. quant à la question de la protection sanitaire de nos concitoyens.... on attendra les annexes du rapport du GEP, si celles ci sont reellement jointes à un rapport dont on attend toujours la publication.

 

Cependant, malgré le vote négatif du PS, notre voeu a conduit le président Denanot a proposer la mise en place d'une cellule d"élus dont la mission serait , non seulement de rencontrer Areva, mais aussi des experts indépendants, afin que la transparence puisse être faite sur ce sujet ..

nous demanderons prochainement des moyens particuliers affectés à cette mission d'information .







 

 

Commenter cet article