Le programme qui se construit

Publié le par Ghislaine J-P

À chaque réunion de CL on me demande de préciser le programme que nous allons proposer aux Limousins. Je réponds que c'est encore tôt puisque nous sommes en train de l'élaborer tous ensemble afin qu'il réponde à nos problèmes, en agissant localement, même si c'est via la pensée globale que propose l'écologie.

Et j'en donne un exemple.

La baisse de notre empreinte écologique est notre priorité globale. En conditionnant toutes les actions du CR à cette baisse progressive, il suffit d'en tirer les conséquences pour comprendre la cohérence de notre approche et ses répercussions sur l'économie et l'emploi.

Commencer à inciter à la diminution de la consommation énergétique des bâtiments c'est encourager la création d'emplois dans de nouveaux métiers liés à l'isolation aux énergies renouvelables, au traitement des pollutions domestiques, etc.

Inciter à la baisse de l'empreinte écologique des fabrications locales, c'est favoriser les circuits courts de transformation qui maillent les zones rurales et créent de l'emploi de proximité, non délocalisables et qui ne requièrent pas des niveaux d'études à bac+10.

Inciter à baisser la consommation énergétique des transports, c'est développer les transports collectifs, et les emplois afférents pour les animer, afin qu'on puisse vivre commodément en Limousin sans avoir besoin de voiture.

Baisser l'empreinte écologique, c'est aussi développer le haut-débit qui deviendra un prérequis du droit à la formation et à l'information, mais aussi les structures d'économie sociale et solidaire, les coopératives qui créent du lien social. Tout ceci est attentatoire au PIB régional, et cela nous est égal... cela va créer de l'emploi et du lien, c'est-à-dire du mieux vivre ensemble. Voilà notre programme.

Publié dans Programme

Commenter cet article