la planète en jardin

Publié le par G J-P

La salle était remplie de citoyens divers, illustrant de leur seule présence, le thème de la conférence tenue par Gilles Clément qui nous faisait partager sa vision des fondements du projet politique de l'écologie. 

La métaphore du jardin planétaire résonne fort dans notre vision du monde.. comme si, dans un espace contraint, se déclinaient toutes les questions relatives non seulement à la stricte biodiversité (ce qui ne serait déjà pas si mal), mais à la place de chacun, à la fonction du monde et à l'extraordinaire force de l'échange.

Avant Gilles Clément, il y avait des jardins... soumis le plus souvent au faux.. Fausses espèces dans de faux payages; faux décors à coup de pesticide, fongicide, engrais.. végétation trompeuse dont la fonction esthétique ne pouvait masquer le désordre écologique... du faux.. comme un éloge à une toute puissance chimique dont nous n'aurions pas compris qu'elle finirait pas nous tuer.

Puis s il y a eu la compréhension intelligente du jardin planétaire.. de ce lieu dans lequel les espèces ne se combattent pas, mais s'aident mutuellement à grandir et à croître; un lieu où les passantes et vagabondes ne sont pas rejetées sous prétexte qu'elles seraient des inutiles.. Un lieu où les plantes produisent la vie où les cycles de transformation et de régéneration s'opèrent naturellement, sans aide de produits issus de la petro chimie.... Un lieu de vie dans lequel vivent des vivants....

Notre projet écologiste s'inscrit dans cette métaphore. Il n'y a pas d'inutiles dans le projet écologiste parce que nous savons tous que c'est de la complémentarité que naît l'intelligence et la croissance de tous... Il n'est pas nécessaire de recourir aux fictions du CAC 40 pur créer une économie durable, une économie du lien et des échanges productifs... Il n'est pas nécessaire d'exclure le hasard des rencontres fortuites parce que nous avons peur de notre propre inventivité....
notre projet est celui de la diversité culturelle, de la complémentarité territoriale, de la construction d'échanges  économiques pérennes.. la vie !

Publié dans Société

Commenter cet article