La destruction des abeilles, 2 milliards d'Euros perdus par an

Publié le par G J-P

2 milliards sur la France : c'est le chiffre colossal du service de pollinisation rendu par les apiculteurs et leurs abeilles, vigiles de l'environnement et qui sont en train d'être décimées.

Après l'affaire du Gaucho, c'est le Cruiser et le Proteus qui vont être autorisés par le gouvernement : utilisé pour les semis, ce sont des néonicotinoïdes, qui s'attaque au système nerveux des abeilles et dont les effets durent bien au-delà de leur dispersion dans les champs et les prairies alentour. Les plantes secrètent alors un liquide toxique qui tue les insectes butineurs en quelques minutes.

«On retrouve alors nos abeilles mortes en plein champ. Mais pour les pouvoirs publics, qui ne prennent en compte que les mortalités aiguës, ça ne compte pas», a déclaré Sophie Dugué, apicultrice dans la Sarthe, de l'Union nationale des apiculteurs français (Unaf).

 

Les chiffres du miel sont accablants : division par deux de la production, et multiplication par trois des importations :

Production nationale chaque année

En 1995 : environ 32 000 tonnes / 33 000 tonnes

En 2008 : estimée à 20 000 tonnes

Importation

En 1995 : entre 6 000 et 7 000 tonnes

En 2008 : 20 000 tonnes (statistiques officielles des douanes)

 

 

Publié dans Agriculture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article