A la gare des Bénédictins

Publié le par Ghislaine J-P

Nous avons choisi la gare des Bénédictins, là où nous avions il y a quelques mois lancé avec Jean-Paul Besset la campagne des Européennes, pour faire la même chose pour nos Régionales. Mais l'ambiance a changé : le public de militants et les journalistes savent que l'écologie politique a franchi un cap, celui de la crédibilité, et de notre capacité à assumer la direction de cette  région, si nous sommes assez convaincants lors de la campagne qui vient.
La première question qui brûle les lèvres des médias lorsqu'on annonce notre liste autonome : combien allez-vous faire ?
L'arithmétique semble être une question cruciale, et à laquelle personne ne peut répondre. Qui aurait cru ici, en février, que Jean-Paul à mes côtés, serait maintenant eurodéputé ? Tout ce que nous savons, c'est que si la majorité des Limousins prennent conscience de la nécessité vitale de préparer activement, ici et maintenant, la mutation provoquée pare la raréfaction de l'énergie, et de limiter les pollutions qui menacent l'humanité et surtout les plus fragiles, de relocaliser l'emploi pour créer enfin des liens plutôt que des biens, alors les choses vont changer et l'écorégion deviendra possible.

Publié dans Médias

Commenter cet article